DELEFOSSE Jean-Marie Oderic. Par l'écriture. Presses Sorbonne Nouvelle, OpenEdition Books, 2017

Présentation : Réapprendre à lire et à produire des écrits est-il possible ? à quelles conditions ?

De nombreux adolescents et adultes ont besoin d'apprendre à lire-écrire ou de réactiver ces activités mal apprises ou oubliées. Ce nouveau public d'apprenants oblige chercheurs et formateurs à innover. Encore faut-il, pour être efficaces à long terme, que les pratiques proposées dans les stages et institutions : ateliers d'écriture, dictée au formateur, histoire de vie... se fondent sur des bases théoriques éprouvées. Alors le formateur ou l'enseignant devient médiateur et permet à l'apprenant tardif de s'approprier à partir de son expérience et de son fonctionnement langagier des moyens d'expression efficaces, moteur de promotion sociale et de personnalisation.

Mots-clés : art du langage, communication écrite, écriture, lecture, pédagogie de soutien, sociologie, trouble de l'apprentissage


DUMONT, H, ISTANCE, D, BENAVIDES, F. Comment apprend-on ? : La recherche au service de la pratique. OCDE, 2010

Présentation : Réunissant les éclairages apportés par la recherche sur la nature de l’apprentissage et sur diverses applications éducatives, cet ouvrage en dégage sept principes fondamentaux.

Mots clés : apprentissage, compétences, connaissances, enseignement, évaluation,  motivation, pédagogies, perspectives cognitives, recherche


FREINET, Célestin. La méthode naturelle : l'apprentissage de l'écriture. Marabout, 1975

Présentation : Soucieux avant tout de pratique pédagogique, Freinet n’oublie pas la théorie qui construit, oriente et se situe dans la ligne de la méthode scientifique. Le processus du tâtonnement expérimental n’est pas plus long que celui des constructions logiques. Freinet en fait tout spécialement la preuve dans cet ouvrage : sans exercices méthodiques, sans modèles imposés, sans corrections graphiques, l’enfant, dans un milieu où il se sent aidé, acquiert par ses propres moyens une écriture personnelle et rapide, mode majeur d’expression et de culture.

Mots clés : dyslexie, écriture, gaucher(e), pédagogie, tâtonnement expérimental


KAIL, Michèle, FAYOL, Michel, HICKMANN, Maya. Apprentissage des langues. CNRS Editions, OpenEdition Books, 2016

Présentation : Comment et pourquoi les enfants apprennent-ils à parler ? Pourquoi certains d'entre eux éprouvent-ils des difficultés pour y parvenir alors même que d'autres y réussissent précocément ? Quelles conséquences peut avoir une situation de bilinguisme sur cet apprentissage ? Peut-on acquérir une compétence native dans une nouvelle langue à l'âge adulte ? Quelles sont les difficultés rencontrées plus spécifiquement à l'écrit ? Les chercheurs ne sont pas encore en mesure de répondre de manière précise à toutes ces questions. Pourtant, les deux dernières décennies ont vu se préciser un grand nombre de réponses ou d'éléments de réponse. Cet ouvrage propose un large aperçu des avancées obtenues, à l'interface de plusieurs disciplines des sciences cognitives, concernant l'acquisition de la langue maternelle, le bilinguisme et l'acquisition des langues secondes, l'apprentissage de l'écrit et les troubles du langage, oral ou écrit. Cet ouvrage offre au lecteur un vaste panorama des recherches récentes et de leurs résultats, ainsi que des méthodes parfois extrêmement sophistiquées qui permettent de les obtenir. Il présente dans le même temps, les questions qui restent en suspens et que la décennie à venir aura à affronter. Il fournit aux enseignants, aux thérapeutes, aux parents et aux étudiants un ensemble de textes rédigés par quelques-uns des meilleurs spécialistes internationaux de l'acquisition du langage.

Mots-clés : langage, apprentissage, discipline, parole, langues vivantes, écrit, bilinguisme, troubles, enfants


LE CUNFF, Catherine, HUGON, Marie-Anne. Interactions dans le groupe et apprentissages. Presses Universitaire de Paris Ouest, OpenEdition books, 2011.

Présentation : Les échanges oraux entre apprenants au sein de travaux de groupes suscitent depuis longtemps l'intérêt des pédagogues et des chercheurs en sciences humaines intéressés par les apprentissages, en particulier à l'école. L'objet de cet ouvrage est de confronter les démarches et les modèles d'analyse des différentes disciplines pour mieux comprendre les dynamiques d'apprentissages qui se développent (ou non) au sein de travaux de groupes. Chemin faisant, il s' agit d' identifier les paramètres affectifs, cognitifs, linguistiques, organisationnels, didactiques et pédagogiques favorisant ces apprentissages.

Mots clés : apprentissage, didactiques, dynamiques, groupes, pédagogie


MASSON, Marie. Introduire l'enfant au social. Yapaka, 2016, 59 p.

Présentation : Du cocon familial des premiers mois à l'entrée à l'école, peu à peu l’enfant s’ouvre au monde. La crèche, l’espace « bébé papote », l’école… introduisent l’enfant à la vie sociale. Parents et professionnels l’accompagnent dans cette transition et veillent à une continuité malgré la multiplication des lieux et des adultes de référence.  

Comprendre le développement affectif, moteur, cognitif, langagier, social, physiologique de l’enfant permettra d’organiser les conditions d’accueil et d’accompagnement alliant besoins singuliers et réalités collectives. 

Ce livre zoome sur cet âge charnière de 2 ans et demi à 3 ans pour penser et articuler les besoins de soins individualisés, d’interactions langagières, de motricité, de continuité relationnelle et temporelle de l’enfant aux réalités de ces lieux collectifs.

Mots clés : accompagnement, besoins, collectivité, développement, enfant, vie sociale


OCDE. Comprendre le cerveau : naissance d'une science de l'apprentissage. OCDE, 2007. 282 p.

Présentation : Cet ouvrage dresse un panorama des connaissances actuelles et des découvertes dans le domaine des sciences cognitives et de la recherche sur le cerveau. Il montre ce que révèlent les dernières techniques d’imagerie cérébrale et autres avancées en neurosciences.

Mots clés : apprentissage, cerveau, cognition, neurosciences


OTTAVI, Dominique. Qu'est-ce qu'apprendre ? : Le rapport au savoir et la crise de la transmission. Yapaka, 2008

Présentation : Qu’est-ce qu’apprendre ? cette question évoque immédiatement l’éducation et la pédagogie, leurs problèmes, leurs solutions. Cependant, apprendre est caractéristique de l’humanité et ne concerne pas que la jeunesse. Dans notre civilisation, le doute accompagne cette activité ainsi que la transmission du savoir. Pourquoi l’effort, pourquoi tel apprentissage? N’y aurait-il rien à savoir, et le savoir serait-il la forme la plus dissimulée de l’illusion ? Ces questions concernent les éducateurs car les jeunes ressentent le désarroi des adultes, l’absence de finalité de l’éducation en général et de l’école en particulier. Nous ne pouvons donc faire l’économie de la question du sens.

Dominique Ottavi est maître de conférences en Sciences de l'éducation à l'Université de Paris 8 .Elle a notamment publié, avec Marie-Claude Blais et Marcel Gauchet Pour une philosophie politique de l’éducation, six questions d’aujourd’hui, Paris, Bayard, 2002

Mots clés : appretissage, école, éducation, pédagogie, savoir, transmission


POUHET, Alain. Le cerveau de l'apprenant : du fonctionnement normal au pathologique. A Pouhet 2012 (?). 64p.

Présentation : " Ce livre, Alain Pouhet l’avait nommé, le temps de sa gestation, « le petit livre » ! Ce qualificatif lui allait on ne peut plus mal : car petit par son volume, certes, il est cependant au contraire grand, très grand par son contenu et son ambition. Court, facile à lire, réellement accessible à tous, il met (enfin !) à la portée de chacun des notions absolument fondamentales pour comprendre les liens entre fonctionnement cérébral et apprentissages chez l’enfant. Mais, direz-vous, à part quelques spécialistes (qui, espérons-nous, connaissent déjà cela très bien), qui a besoin d’appréhender les soubassements cérébraux qui permettent à l’enfant d’accumuler savoirs et savoir-faire ? Hé bien, chacun ! Tous ! Enseignant, médecin, rééducateur, assistant de vie scolaire, parent, chacun devrait être en mesure d’apprécier et de comprendre quels sont les « outils » cognitifs (intellectuels) dont dispose (ou ne dispose pas) l’enfant pour apprendre (à lire, écrire, compter, ...). Il s’agit donc là d’un ouvrage « simple », court, mais fondamental au sens propre du terme : celui qui sert de fondations à tous les autres concernant les apprentissages, les dys-, la pédagogie, aussi bien dans le domaine du développement normal que pathologique de l’enfant." 

Mots clés : apprentissage, attention, cerveau, cognition, DYS, intelligence, mémoire, vision


SYDOLOGIE. Les mécanismes de la motivation en jeu dans l'apprentissage. Livre blanc. Open Educational Resources, 2016.

Présentation : Ce livre blanc, proposé par Sydologie, s'intéresse aux mécanismes de motivation en jeu en apprentissage. Des réponses aux questions suivantes y sont proposées : 

  • En quoi la motivation est-elle nécessaire pour les apprenants ?
  • Comment la motivation permet de susciter leur intérêt ?
  • Comment la motivation participe t-elle à garantir l’équité entre les apprenants ?
  • En quoi la motivation les aide t-elle à se sentir compétents ?

Des théories sur la motivation sont présentées afin d'être utilisées par les formateurs et enseignants pour motiver leus apprenants.

Mots clés : apprentissage, compétence, équité, motivation


WATTHEZ, Christian. (P)rendre le temps d'apprendre. Paroles d'experts. , C.E.S.P. Hainaut, 2016, 72 p.

Présentation : Un groupe d’enseignants réuni pour un chantier d’écriture réflexive s’est interrogé sur le temps des apprentissages, sur la différence entre «  prendre  » et «  perdre  » son temps à l’école. Ils ont rédigé une série de questions qu’ils ont posé à des experts divers. Leurs réponses ont été compilées dans une publication en pdf que nous vous proposons de télécharger.

Mots clés : apprentissages, écriture réflexive, pratique de classe, rythme scolaire


WERQUIN, Patrick. Reconnaître l'apprentissage non formel et informel : résultats, politiques et pratiques. OCDE, 2010. 102 p.

Présentation : Si l’apprentissage a souvent lieu dans un cadre formel et au sein d’un environnement spécialement dédié à cette activité, on apprend aussi une quantité de choses essentielles dans la vie de tous les jours, et ce de façon délibérée ou informelle. Les décideurs des pays de l’OCDE sont d’ailleurs de plus en plus conscients de la source abondante de capital humain que représente l’apprentissage non formel et informel. Les mesures d’action publique reconnaissant cet état de faits peuvent jouer un rôle clé dans un cadre cohérent d’apprentissage tout au long de la vie, et les pratiques actuelles pourraient être améliorées afin d’attirer l’attention sur les connaissances et compétences que les individus acquièrent en dehors de l’enseignement formel. Le défi auquel font face les décideurs est celui d’un développement des processus visant à reconnaître un tel enseignement et à générer des bénéfices nets, à la fois pour les individus et pour la société dans son ensemble. Ce rapport, qui repose sur des examens de 22 pays, explore les avantages de la reconnaissance des résultats de l’apprentissage non formel et informel, et dresse un état des lieux des politiques et pratiques existantes avant d’émettre des recommandations sur les façons d’organiser la reconnaissance de ces systèmes d’apprentissage.

Mots clés : apprentissage formel, apprentissage informel, apprentissage non formel, compétences, connaissances, politique de l'éducation, validation des acquis