ANDRE, Marie-Odile, BARRABAND Mathilde, dir. Du "contemporain" à l'université. Usages, configurations, enjeux. Presses Sorbonne Nouvelle, OpenEdition Books, 2017, 192 p.

Présentation : Alors que la littérature contemporaine occupe aujourd'hui une place significative dans la recherche et l’enseignement universitaires, il importe de s'interroger sur les effets et les enjeux d’une telle rencontre. Que fait la réception universitaire à la littérature en train de s'écrire ? Que change pour les études littéraires l’analyse sur le vif ?

Les études et entretiens réunis dans ce volume dressent un état des lieux de la présence de la littérature contemporaine à l'université en France et au Québec. Ils réfléchissent sur les usages de la notion de « contemporain », les difficultés inhérentes à son emploi et les outils critiques susceptibles d'en favoriser la saisie. L’ouvrage invite ainsi à penser les processus de légitimation et de vieillissement littéraires, tout en donnant à voir une institution universitaire en pleine mutation qui s'interroge sur sa mission, entre patrimonialisation et exploration, médiation et création, ou encore entre éducation culturelle et formation professionnelle.

Mots clés : édition, université, XXe-XXIe siècle


BARBIER, René. Questions sur l'éducation. Institut supérieur des sagesses du monde, 2009.

Présentation : " l'éducation suppose une réflexion sur la question du sens sur notre vie professionnelle et sociale. la culture n'est-elle pas une 'spirale du sens' selon le mot de la philosophe Anne Marie Hans Drouin ? "

Mots clés : apprentissage, éducation, médiation, pédagogie, philosophie de l'éducation, sciences de l'éducation, transmission


BLANCHARD LAVIGNE, C, CIFALI, M, CLERC, F, CORDIE, A, et al. Il fait moins noir quand quelqu'un parle : éducation et psychanalyse aujourd'hui. CRDP de Dijon, 2002

Présentation : Si vous pensez
- qu’apprendre est un« acte anodin »,
- « cause toujours », « ne me parle pas sur ce ton »,
- que « l’autorité est un don », qu’elle est « naturelle » chez certains pédagogues,
- que « l’enfant est une menace » qu’il faut conjurer,
alors ce livre vous concerne.

Mais si vous pensez
- que « l’expérience de l’échec peut être désastreuse »,
- que « l’enfant n’est menaçant que pour l’adulte qui ne veut pas grandir »,
- que « la parole fait exister l’expérience »,
- que les discours sur « l’école, les éducateurs et la pédagogie sont trop souvent un retour à des représentations insupportables de l’enfance »,
alors ce livre vous concerne aussi !

Car tous, nous rencontrons des enfants, des élèves, dont l’attitude, le comportement, nous agressent, ou nous désemparent, en tout cas dépassent notre entendement. Nous connaissons tous des collègues que ces situations conduisent à un véritable état de détresse. Si dans certains cas le recours à des professionnels médicaux est pertinent, souvent il ne peut rien résoudre. La psychanalyse n’a nullement à se substituer à la pédagogie : elle peut au contraire être un appui, une aide, un soutien, c’est-à-dire un allié pour toute la communauté éducative- élèves et parents compris. Et en dehors de toute crise, combien de situations nous laissent perplexes, y compris heureusement ! Par la diversité de ses regards et de ses contributions, Il fait moins noir quand quelqu’un parle nous concerne tous.

Textes de Catherine Blanchard-Laville, Mireille Cifali, Françoise Clerc, Anny Cordié, Jean-Claude Filloux, Françoise Hatchuel, Francis Imbert, Jacques Lévine, Jeanne Moll, Madeleine Natanson, Jacques Natanson, Jacques Pain,
Bernard Pechberty, Alain Picquenot, Didier Quef, Florian Sala.

Mots clés : apprentissage, autorité, échec scolaire, école, éducation, enseignant, pédagogie, psychologie, psychanalyse, réussite scolaire


VERGNIOUX, Alain (dir). 40 ans des sciences de l'éducation. Presses universitaires de Caen, OpenEdition Books, 2016

Présentation : En 1967, les « sciences de l’éducation » étaient créées comme discipline universitaire en particulier à Caen sous l’impulsion de Gastion Mialaret. Le colloque organisé 40 ans plus tard se donnait pour projet de faire le point sur un certain nombre de questions institutionnelles et épistémologiques sur la discipline :

- Histoire, sociologie, psychologie et philosophie de l’éducation : fait-on de la recherche de la même façon dans les disciplines éponymes de référence et dans les sciences de l’éducation ?

- Dans quelle mesure et selon quelles modalités les sciences de l’éducation ont-elles été amenées à définir de nouveaux territoires ? Ont-elles suscité de nouvelles problématiques de recherche, accompagné de nouvelles demandes sociales?

Mots clés : histoire, disciplines, recherche, éducation, sciences de l'éducation


JACOB, Christian. Qu'est-ce qu'un lieu de savoir ? OpenEdition press, 2014. 122p.

Présentation : Comment les savoirs sont-ils produits ? Comment se transmettent-ils ? Quelle approche adopter pour apprendre à les observer ? Qu’il s’agisse d’un laboratoire, d’une agora grecque, d’un jardin botanique, d’une table de travail ou d’une bibliothèque, chaque lieu de savoir possède une dynamique propre, conséquence de son histoire et de ses spécificités. En mêlant l’observation des pratiques à l’interprétation des méthodes de pensée, cet ouvrage étudie les lieux de l’activité savante dans une approche comparatiste.

Construit comme une invitation à la réflexion, situé à la frontière entre histoire et anthropologie, cet ouvrage tente de baliser les hypothèses et les enjeux d’une nouvelle approche des savoirs humains. Il s’adresse à tous les lecteurs qui souhaitent s’engager dans des cheminements parallèles ; il déploie des pistes de réflexion pour les humanités d’aujourd’hui et de demain.

Mots clés : anthropologie des savoirs, histoire, sociologie, savoirs


LAHANIER-REUTER, Dominique, RODITI, Eric. Questions de temporalité. Les méthodes de recherche en didactiques (2). Presses universitaires du Septentrion, OpenEdition Books, 2017, 198 p.

Présentation : Les travaux du séminaire international font le point sur les diverses temporalités qui structurent les processus de recherche dans le champ des didactiques disciplinaires.
Le cadrage de ce questionnement est assuré par le texte de François Audigier « Temps subi, Temps construit ». Les contributions qui suivent ont été regroupées autour de trois thèmes :
- les variations des indicateurs et des critères durant une recherche « longue » ;
- la gestion des échelles de temps adoptées ;
- l’articulation des temporalités d’ordre différent dans l’analyse des phénomènes didactiques.
Trois textes de synthèse apportent le regard de chercheurs reconnus dans trois didactiques différentes : Jean-Louis Martinand, Yves Reuter, Aline Robert.
L’intérêt de cet ouvrage tient à l’originalité des questions abordées, au croisement des points de vue qu’il permet, à l’explicitation et à la confrontation des cadres théoriques et des décisions d’ordre méthodologique dans diverses didactiques. Il s’adresse non seulement aux chercheurs de ces domaines, mais plus largement à ceux des sciences humaines, ainsi qu’aux formateurs et aux étudiants inscrits dans des parcours de recherche ou visant les métiers d’enseignement.
Cet ouvrage s’inscrit dans la continuité de la réflexion entamée en 2005 autour des méthodes de recherche en didactiques et fait ainsi suite au premier ouvrage Les méthodes de recherche en didactiques paru en 2006 aux Presses Universitaires du Septentrion.

Mots clés : didactique, éducation, organisation


MATASCI, Damiano. L'école républicaine et l'étranger. Une histoire internationale des réformes scolaires en France. 1870-1914. ENS Editions, 2015.

Présentation : Cet ouvrage s'intéresse à un aspect encore peu connu de l'histoire de l'éducation en France au XIXe siècle. En s'inscrivant dans le récent « tournant transnational » de la recherche historique, il examine le vaste système d’échanges, de circulations et d’emprunts par-delà les frontières qui accompagnent la mise en place du système scolaire moderne entre 1870 et 1914. Son ambition est de montrer comment l’école républicaine, souvent pensée comme un élément de l’identité nationale et comme un instrument de nationalisation de la société française, s’est largement construite en référence à des exemples et modèles étrangers. Le livre adopte une perspective de recherche originale qui remet en cause les frontières classiques de l’analyse historique, souvent cloisonnée à la seule sphère nationale, et permet ainsi de placer les débats scolaires hexagonaux dans les circuits européens et mondiaux des idées pédagogiques.

Mots clés : école républicaine, enseignement, politique éducative


PALLOTTA, Julien. L'école mutuelle au-delà de Foucault.

Présentation : Ce travail, tout en partant des analyses de l’appareil scolaire dans Surveiller et punir, interroge la description que Foucault livre de l’école mutuelle comme ultime rationalisation disciplinaire de la « machine à apprendre ». Pour cela, il s’appuie sur les travaux d’Anne Querrien qui nous invitent à voir dans l’école mutuelle une pédagogie alternative, avant de finir par se demander, en faisant appel au Maître ignorant de Jacques Rancière, si une institution comme l’école peut être émancipatrice.

Mots clés : corps, discipline, éducation, émancipation, pouvoir


VEILLARD, L, TIBERGHIEN, A. VISA : instrumentation de la recherche en éducation. Maison des sciences de l'homme, 2013. OpenEdition books.

Présentation : Ce livre s’inscrit dans la dynamique d’un projet de construction d’une instrumentation en sciences humaines et sociales dans le domaine de l’éducation. Il est né de la réflexion menée dans le cadre du projet Vidéos de situations d’enseignement et d’apprentissage, qui a pour objectif de développer un réseau de recherche autour d’une base de données d’enregistrements vidéographiques en lien étroit avec la vie de la communauté scientifique. Ce projet a rapidement soulevé des questions théoriques et méthodologiques très importantes comme la nature des données vidéo et leur lien avec les textes, la diversité des courants théoriques, leurs spécificités et leur complémentarité, le développement de méthodologies de constitution et d’analyse de corpus. Les premiers chapitres du présent ouvrage présentent trois courants de recherche relatifs à la manière dont chacun articule un point de vue théorique et des choix méthodologiques d’analyse des enregistrements vidéo. Puis viennent deux chapitres qui traitent des méthodologies de constitution et d’analyse de corpus vidéo. Un chapitre est dédié à l’instrument ViSA, les étapes de sa création, les principaux choix techniques et organisationnels. Enfin, le dernier chapitre dévoile l’important travail réflexif engagé par la communauté de chercheurs sur ses propres pratiques de recherche, dans une perspective interdisciplinaire.

Mots clés : activité enseignante, comparaison, interactions en classe, méta-communication,méthodologie, mutualisation, recherche, vidéo


VERDEAU Patricia, JANVIER Antoine, dir. Idéologies de l'enfance et éducation dans l'oeuvre de Fernand Deligny. EuroPhilosophie Editions, OpenEdition Books, 2017.

Présentation : L'ouvrage rassemble les textes des communications prononcées lors de la journée d'études « Idéologies de l’enfance et éducation dans le travail de Fernand Deligny. Anthropologie, pédagogie, politique » dans le cadre du 4ème Forum international de philosophie politique et sociale à Toulouse (5-15 juillet 2012), en partenariat avec l'Université de Liège notamment. Les questionnements à l'œuvre au cours de cette journée ont trouvé leur origine dans le fait de prendre au mot le titre de l'ouvrage de Pierre-François Moreau, Fernand Deligny et les idéologies de l’enfance. Il en allait d'une appréhension spécifique de l'enfance, telle que l'appréhendent les premiers textes de Deligny, et de l'ensemble des idéologies qui s'inscrivent dans des processus d'éducation. Occupant le point de vue de la mise en échec du rapport éducatif, Deligny cherche à mettre en évidence d’autres types de procès de constitution subjective et d’institution du commun (« l’humaine nature ») permettant une double problématisation des modalités d’apprentissage et de la construction de rapports sociaux et d’une collectivité humaine. On peut se demander si une telle interrogation peut encore s’inscrire sous le signe d’une quelconque « pédagogie » ou « anthropologie », dans la mesure où elle remet en question l’idée même d’éducation comme celle d’être humain. C’est à cette question majeure que cet ensemble de contributions tente de répondre, en portant un regard attentif aux lieux d’inscription du travail de Deligny, ainsi qu’au champ des pratiques pédagogiques interrogeant la norme éducative depuis ce qui s’en écarte.

Mots clés : anthropologie, enfance, norme, pédagogie, sujet